DAVID LANGE – Le Blog

Le PMMA dans l’histoire du design

Le matériau, connu sous les noms de Plexiglas® et aujourd’hui Altuglas®, offre transparence et solidité à de nombreuses applications dans les lieux culturels, l’architecture et le design.

On peut ainsi distinguer des usages purement fonctionnels, protéger et exposer, des usages artistique et décoratif jusqu’au mobilier. Grâce aux créations de grands designers français, européens, japonais, américains, la transparence trouve sa place dans les intérieurs...

Le PMMA apporte transparence et performance dans les lieux culturels et institutionnels

Le PMMA a été adopté par les lieux d’exposition et de culture afin de protéger les collections d’objets et les œuvres d’arts. Sa transparence met aussi bien en valeur des collections très anciennes et les cabinets de curiosité que les expositions scientifiques et l’art contemporain où, non content de protéger l’œuvre, il peut aussi en faire partie. De plus ses propriétés de diffusion de la lumière permettent des éclairages directs sans reflet.

Dalle-eclairante

La Galerie des Lumières

Ainsi La Galerie des Lumières (Cap Sciences, Bordeaux) profite d’une dalle éclairante en Altuglas® ; les cloches de PMMA signées David Lange abritent les collections du Musée de l’Hospice d’Issoudun ou encore, au Musée du Québec, des caissons de « plexi » protège les collections victoriennes. En 1966, l’artiste Paul Thek intègre le PMMA dans l’œuvre même de ses Reliquaires.

Le PMMA trouve sa place dans l’aménagement urbain, protégeant les éclairages de mise en valeur du patrimoine et offrant à l’architecture créative des pans de matière transparente, comme dans de nombreux hôtels et musées.

Le PMMA, un matériau adaptable et intelligent pour le design mobilier

C’est à travers son inscription dans l’architecture et le mobilier que le PMMA se fait connaître du plus grand nombre. Designers, artistes et artisans transforment ce matériau en meubles et objets, usant des atouts du verre acrylique.

Citons tout d’abord Charlotte Perriand, grande designer française et collaboratrice de Le Corbusier, préoccupée par les questions d’optimisation des espaces de vie, qui signera en 1952 une collection de tiroirs de rangement en PMMA teinté et moulé, largement diffusés par de grands enseignes parisiennes.

guy-de-rougemont-table-nuage-bleu-éclairage-néon-Actif-Signal

La table basse nuage éclairée

Si Verner Paton, avec sa Paton chair en 1960 révolutionne l’idée structurelle de la chaise en la moulant d’une seule pièce, c’est Gilbert Rhode, travaillant en collaboration avec les grands industriels américains du « Plexi », qui conçut en 1939 la première chaise transparente et ergonomique.

Shiro Kuramata, après avoir créé des lampes à poser en acrylique transparent (PMMA), apportera une dimension toute poétique en 1988 avec sa chaise Miss Blanche en PMMA incrusté de roses. Guy de Rougemont, dans un univers plus métallique, créera des Tables basses Nuages et profitera lui aussi de la luminosité de la matière pour créer ses Lampes Nuages. Philippe Starck fera lui aussi encore plus entrer le « Plexi » dans le design de masse et la domotique.

Le PMMA, matériau d’expression de la Manufacture David Lange

En pleine effervescence créative des années 1970, le couple de créateurs Anne-Marie David et Paul Lange créeront leurs tout premiers meubles en Altuglas® : table basse, porte-revue, étagère et les fameuses tables gigognes transparentes en PMMA marqueront, sur le salon aujourd’hui « Maison et objets » de 1969, l’histoire du design français. Aujourd’hui, la Manufacture David Lange renouvelle et déploie plusieurs collections de mobilier transparent, pour toutes les pièces de vie : bureau, chambre, salon, arts de la table, collaborant avec des designers reconnus : Designers Optimistes, Studio Le Faucheur, Barnabé Ribay...

À l’heure où « c’est désormais le propriétaire du lieu qui est considéré comme le créateur de son espaces et non plus le décorateur » (Centre Georges Pompidou 2005 Charlotte Perriand), le mobilier transparent permet de moduler l’espace à sa guise sans se démoder.