DAVID LANGE – Le Blog

Découvrez les savoir-faire uniques de la manufacture David Lange à travers cette série de trois articles au cœur de l'atelier. Dans ce premier article, nous suivons la fabrication d'un des modèles emblématiques de meubles David Lange. La manipulation et le façonnage des feuilles transparentes de PMMA (Altuglas®), ainsi que le soin apporté à la matière pour qu'elle capte et diffuse la lumière font la particularité de ce mobilier. Dans cet espace ouvert et ergonomique, découvrez comment le travail manuel rencontre la haute technologie…

Lumière et 3D

Atelier David LangeMême emballées et empilées sur leurs palettes de transport, les feuilles transparentes de PMMA diffusent une lumière incroyablement bleue, il semble qu’on a découpé des lames au cœur d’un iceberg, ici, dans le magasin de stockage de la manufacture David Lange... Chaque feuille pèse entre 80 et 100 kg, selon son épaisseur. Tout de suite, une énigme : comment passe-t-on de la 2D (la feuille) à la 3D (le volume du meuble)? Qui sont les opérateurs du « transparent » ? Quelles machines, quels gestes, quelle temporalité ?

Usinage et façonnage optimisés

Atelier David LangeUne zone « open space », quatre opérateurs, des tables de levage, quelques tours verticaux, des tourets horizontaux, d’étranges barres de un mètre alignées et une imposante machine à commande numérique. Première réponse à mes interrogations : Josselin, le plus jeune des opérateurs, déplace les feuilles de PMMA, en les soulevant par succion avec deux bras mécaniques surplombés de tuyaux bleus reliés à des ventouses. Une feuille de résine transparente de 100 kg s’envole dans l’espace de l’atelier, sur fond de campagne nivernaise (la porte arrière de l’atelier est ouverte)... Elle finit son vol sur le plateau de la machine. Relâchement bruyant des ventouses essoufflées. Notre opérateur passe derrière l’écran de contrôle et lance le programme : la tête de la machine devient alors successivement scie, perceuse, graveuse, selon les subtilités du dessin du meuble. Du débit optimisé à l’usinage, tout est prêt : les perçages, les encoches, les défonces, la gravure éventuelle.

Comme un diamant

Atelier David LangeCyril, trente ans de métier, récupère la plaque de résine acrylique façonnée pour poncer ses chants et les éventuelles aspérités dues à la découpe. On doit avoir le sentiment que la feuille a été coupée comme de la glace avec un couteau chaud, net. C’est là que l’œil de l’artisan évalue la qualité du chant, il fait le tour visuel de la plaque, la repose dans la ponceuse et perfectionne le lissage des arêtes. Les facettes de la feuille sont travaillées « comme un diamant ». À ce stade, on prend soin de conserver le plastique de protection sur les côtés de la feuille pour préserver la surface de toute abrasion accidentelle.

La naissance d’une table gigogne

Atelier David LangeCyril s’éloigne avec la « plaque-diamant »... Mais où va-t-il ? Il cale plusieurs repères sur les curieuses barres de un mètre, enclenche un interrupteur et pose la feuille... Des résistances ! Des barres de chauffe, plus ou moins écartées, qui ramolissent la matière plastique uniquement à l’endroit des plis. Cyril prend la plaque, la retourne, régulièrement. Quelques minutes passent, tourner, retourner... « Je n’ai plus besoin de montre maintenant. » Puis il commence à cintrer la plaque, d’abord avec un angle très ouvert... quelques minutes encore... enfin, il la plie à 90 degrés en trois sections. Le temps de chauffe a permis d’atteindre l’angle recherché, il emmène donc ce U obtenu vers l’équerre, dont le réglage correspond à la largeur du meuble. La feuille de résine est devenue volume, la pièce est calée, verrouillée avec des poids. « On laisse refroidir autant de temps qu’on a chauffé. » Je viens de voir la naissance d’une table gigogne...

Révéler la transparence

Ensuite, c’est Bob qui reprend le meuble et, le cas échéant, le perce et pose manuellement la quincaillerie : vis, clips, embases, roulettes... Mais son rôle est surtout de polir. Polir, encore et toujours, à la main avec un chiffon tout simplement, pour révéler la transparence. Bob lui aussi me parle de bijou...

Chiffres-clés
150 : nombre de références de meubles transparents (dimensions et finitions au choix)

 

 

Lire la suite de l’article

Tags: